Bonjour à tous ! Nous revoilà encore et toujours avec notre défi du lundi. Les thèmes de cette semaine étaient sauveteur 🦸, alien 👽 et froid ❄.

Nous avons un premier texte de Camille Ksaz :

La glace envahissait progressivement toute la montagne, le froid gelait les champs, les habitants fuyaient la température qui descendait bien trop pour être supportable. L’hiver sur ce Monde était intenable au point que chaque année les hommes changeaient d’hémisphère pour profiter à nouveau du doux soleil.
Ils prenaient tous le portail prévu à cet effet le même jour, se dépêchant avec que celui-ci ne gèle à son tour. Des milliers de personnes marchaient ensemble, avec l’espoir d’atteindre l’été de l’autre côté de la planète.
Mais cette année, le sort était contre eux. Ils arrivèrent à la même heure que les années précédentes et les premières personnes entrèrent sans hésitation dedans. Alors que la moitié de leur corps était passé à travers, le portail devint de la glace, les emprisonnant à l’intérieur.
Un vent de panique toucha tous les habitants qui hurlaient de désespoir face à la cruauté de leur terre. Mais il était trop tard, il ne restait plus qu’une solution. Aller dans le cœur des montagnes, chauds mais remplis de créatures inconnues qui depuis des millénaires avaient été soigneusement évitées.

Ensuite, un dessin de Virgule :

Enfin, nous avons un texte de Nehliehl :

Loin sous la terre, au cœur même de la montagne se trouvait un hall ancien, oublié de tous, dont même les légendes ne parlaient plus. On pouvait y voir de grands piliers de marbres taillés avec finesse, dont les dorures et les détails, d'innombrables scènes de guerres et de batailles épiques, feraient pâlir d'envie des générations entières de sculpteurs. Sur les murs de la même matière, des milliers de tableaux à perte de vue, sur tout les thèmes possibles. De la jeune vierge peu vêtue se pavanant auprès d'animaux de légendes jusqu'aux scènes d'épidémies les plus sanglantes et affreuses, tout y était représenté. Au plafond lointain, peintes à même la pierre, des représentations des cieux et de l’enfer se côtoyaient en un amalgame à la fois terrible et magnifique, presque décadent.

Et entre les piliers, des statues dont le seul point commun était leur position. Prostrées, dirigées vers le milieu du hall. Toutes différentes, des races éteintes, d'autres parcourant encore l'Ergh, des monstres, des créatures si belles que leur seule vue ferait fondre le cœur le plus insensible, d'autres si affreuses qu'on préférerait se crever les yeux plutôt que les contempler une seconde de plus. Pourtant, toutes étaient rassemblées dans une même révérence. De la plus humble statue de rat ne dépassant pas quelques centimètres à celles épiques de léviathans et autres bêtes sacrées hautes de plusieurs mètres.

Recouvrant le hall tout entier, un air glacial tournoyait, sifflant à travers les piliers, tournant autour des statues sans s’arrêter, recouvrant tout d'une fine couche de glace éternelle. Le bruit de ce vent incessant noyant le silence qui aurait du s'y trouver, prouvant à tous sans que personne ne le voit à quel point la magie qui scellait ce hall était puissante.

Et au centre de tout, se dressait un trône gelé. Très simple, un fauteuil à haut dossier fait d'une pierre noire inconnue, ne méritant qu'à peine le nom de trône. Une silhouette en armure assise sur la pierre, dans une position qui rappelle à s'y méprendre un ennui profond à travers la glace.

Un craquement qui se fait entendre, un doigt ganté qui bouge sous le givre. Des yeux luisant d'une magie ancienne à travers le heaume.

Et le bruit du vent qui disparaît...

À la semaine prochaine pour les thèmes déesse 😇, hanté 👻 et harpie 🦅