Bonjour tout le monde ! La 27ème semaine du défi du Lundi approche de sa fin, il est temps de découvrir ce qu’on réalisé les Suprannien·ne·s cette semaine ! Pour rappel, les thèmes étaient philosophe 🪶, lézard 🦎 et fleuve 🏞.


Aujourd’hui, nous aurons simplement le texte de Camille à vous présenter, on vous laisse apprécier.

Dans le labyrinthe d’arbres où aucun n’osait s’aventurer, au milieu des mystères de cette forêt interdite où contes et légendes étaient nés, un ruisseau parcourait paisiblement le sol, passant entre les immenses racines des arbres feuillus qui laissaient à peine passer les rayons solaires.

Cette eau pure drainait son flux de l’immense lac où les animaux s’abreuvaient, laissant les autres espèces en paix. Aujourd’hui, seul quelques herbivores buvaient à la source, le soleil dégageait une chaleur qui aurait pu être étouffante sans la brise caressant délicatement les branches des arbres alentours. Un décor idyllique qu’aucun homme ne pouvait approcher.

Enfin presque. Les pieds dans l’eau, une femme aux cheveux roux chantonnait un air de son clan tout en touchant son ventre qui s’était légèrement arrondit. Exilée dans ce bois, elle et son mari avaient pensé que leur vie si parfaite touchait à sa fin. Mais après quelques temps, il avaient appris à apprécier la nature, à mieux se connaître et s’aimer. Et maintenant, le fruit de leur amour allait naître dans quelques mois. Une petite fille, elle en était persuadée. Beaucoup aurait dit que donner un nom à un être n’existant pas encore était absurde mais elle ne pouvait s’empêcher de se pencher vers son futur enfant en lui murmurant : « Tu seras heureuse Haru ».

Et voilà ! À nouveau, si cela vous inspire d’ici Lundi où nous présenterons les nouveaux thèmes sur nos réseaux sociaux, n’hésitez pas à partager vos créations avec le hashtag #DéfiDuLundi ou à directement les partager avec nous. À très bientôt !